Le forum du manga et de l'annimé Kyo Kara Maoh de Tomo Takabayashi
 
AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Présentation de Kyō kara maō!

Aller en bas 
AuteurMessage
Shinoh
Maoh
Maoh
avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 15/11/2009
Age : 32
Localisation : palais originel

MessageSujet: Présentation de Kyō kara maō!   Dim 15 Nov - 7:34

Kyō kara maō! (今日から㋮王!, Kyō Kara Maō!?) (litt. Depuis aujourd'hui, le Roi des démons!) est un anime japonais de 117 épisodes sortis entre 2004 et 2009.

Des OAV sont sortis au Japon à partir d'octobre 2007.

Un manga est également tiré de l'histoire : Kyō kara ma no tsuku jiyūgyō! (今日からマのつく自由業!, Kyō kara ma no tsuku jiyūgyō!?) (litt. Depuis aujourd'hui, démon freelance), avec deux tomes édités par Kadokawa Shoten, sur une histoire de Tomo Takabayashi, mis en image par le mangaka Temari Matsumoto.



Résumé de l'histoire


Yūri Shibuya est un lycéen tout ce qu'il y a de plus ordinaire. Mais, un jour où il est agressé sur son campus pour avoir voulu défendre un camarade, il atterrit, via la cuvette des toilettes, dans un pré, au beau milieu d'un pays mystérieux. Le jeune garçon découvre rapidement qu’il a été aspiré vers une sorte de monde parallèle, plus précisément, dans une nation appelée le « Shinmakoku » (litt. : le pays des démons) et qu’il en est même le roi, le « Maō » (de « Ma », la magie, la sorcellerie et « Ō », le roi). Et pour Yūri de folles histoires commencent dans un monde où des squelettes volants servent de messagers, où les requins sont végétariens et surtout, où une baffe tient lieu de proposition de mariage, gaffe que Maō s'empressera de faire à son insu vis à vis d'un garçon.

Yūri, après avoir accepté la charge confiée par le Shinoh (le Roi Originel/le Grand-Tout dans la trad. officielle), va alors être confronté à une tâche titanesque : ramener la paix dans ce monde et faire en sorte que Mazoku et Humains s'entendent. Suivent alors pour l'adolescent plusieurs voyages aux quatre coins de la terre accompagné de ses fidèles chevaliers servants, dont bien sûr Wolfram fait toujours partie (qu'on le lui autorise ou non), histoire de garder un œil sur son promis et d'éloigner quiconque s'en approche un peu trop près, ainsi qu'un Conrad attachant qui a juré mystérieusement de protéger le Maō au péril de sa vie. D'aventure en aventure Yūri parviendra à combler ses lacunes sur le passé du Shinmakoku, sur celui de ses proches, sur les origines de sa naissance, et maîtrisera ses pouvoirs de « Démon », le Maryoku. Les tâches écrasantes à la cour ne sauront avoir raison de ce garçon sentimental, naïf, et épris de justice, et rien n'érodera sa volonté de réunir les deux races antagonistes. Il devra composer avec des conseillers parfois trop belliqueux à son goût, des Aristocrates parfois avides de pouvoir, et un fiancé de plus en plus pressant qui use de toutes les ruses afin de se glisser dans le lit royal, au grand dam de Yūri.

Personnages


Dès son arrivée au Shinmakoku, Yūri Shibuya fait la connaissance de quelques personnes :

Günter von Christ, sorcier/chevalier, doté de longs cheveux gris et portant des habits blancs, qui trouve tout ce que fait Yūri superbe, splendide, grandiose, bref digne d’un roi.

Les trois frères, Gwendal von Voltaire (l'ainé), Conrad Weller (le cadet) et Wolfram von Bielefeld (le benjamin). L'aîné aux cheveux bruns, Gwendal, se montre austère, strict, fin politicien, trouve le jeune roi trop gamin, mais d'un autre côté collectionne des peluches qu’il tricote de ses « doigts boudinés » et a une amie inventrice totalement timbrée, Anissina von Kreshnikov. Le cadet, Conrad, est châtain, courageux et a une foi inébranlable en Yūri qu’il connaît depuis qu’il se trouve dans le ventre de sa mère. Le petit dernier, Wolfram aux cheveux blonds comme les blés, est un bishōnen (« beau gosse ») qui a le sang chaud, un caractère de cochon, des airs aristocratiques, un sens inné de l'autocontradiction et est le fiancé (jaloux et possessif de surcroît) de Yūri.

S’ils ne se ressemblent en rien, c’est parce qu’ils n’ont que leur mère, Cécile « Celi » von Spitzberg en commun. Blonde et séductrice, on peut compter sur elle pour mettre tout le monde dans l’embarras (les fiançailles du Maō et de Wolfram sont dues en grande partie à ses machinations).

La mère Yūri est quant à elle aperçue principalement dans des flash-backs en train de raconter des moments de la vie de l'adolescent.

Anissina, est perpétuellement à la recherche de cobayes (le plus souvent Gwendal ou Günter), elle tente de tester ses inventions magiques toutes plus invraisemblables les unes que les autres, d'une utilité douteuse, et qui de toute façon échouent invariablement.

Source Wikipédia.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kyo-kara-maoh.forum-actif.eu
 
Présentation de Kyō kara maō!
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Présentation du studio Clamp
» Présentation Rismo : Ile de la Réunion, HTC HD2, Orange
» Présentation video: Classic Superstars 26
» Livre de présentation de photos "temporaires"
» Représentation du 28 novembre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kyo Kara Maoh 今日から㋮王 :: Tout sur Kyo Kara Maoh :: Généralités-
Sauter vers: